.TUMORECTOMIE / SEGMENTECTOMIE DE SEIN

EN QUOI CONSISTE UNE TUMORECTOMIE / SEGMENTECTOMIE DE SEIN ?

C’est l’ablation chirurgicale d’un nodule ou de zone plus large (segment)  du sein.
Ceci en cas de nodule solide ou de micro calcifications (dépôts de calcium).
Cette intervention est dans majorité des réalisée après une biopsie (réalisée par les radiologues) de cette zone suspecte.
Si le nodule ou les calcifications sont bénins, l’intervention se limitera à leur ablation.
Lorsque la lésion est maligne, souvent un geste complémentaire chirurgical est réalisé :
exploration des ganglions de l’aisselle du même côté que la lésion – soit en totalité (curage axillaire), soit ne portant que sur des ganglions repérés avant l’intervention proprement dite (ganglion axillaire sentinelle qui est examiné au microscope pendant l’intervention- examen anatomo-pathologique extemporané).
En cas de lésion maligne, votre dossier est présenté en pré opératoire et post opératoire  à un collège de médecins lors de réunion de comité pluridisciplinaire (RCP) qui évalue les traitements complémentaires éventuels (radiothérapie, chimiothérapie, l’hormonothérapie et l’immunothérapie), en fonction des résultats obtenus.

 

 


AVANT INTERVENTION

- une consultation pré-anesthésique doit être réalisée systématiquement avant toute intervention
- si un geste  ganglionnaire avec la technique du ganglion sentinelle est programmé - une injection de produit radioactif est faite en général la veille dans la zone suspecte ou autour du mamelon afin de localiser ce(s) ganglion(s) sentinelle(s).
- la zone atteinte du sein (nodule ou micro-calcifications)  est repérée avant l’opération par le radiologue qui met en place un fil repère ou un marquage cutané ; ce repérage est habituellement effectué la veille ou le matin de l’intervention.
- vous serez hospitalisée la veille ou le matin même de l’opération
- une douche à la Bétadine le matin de l’intervention (y compris les cheveux)
- jeun stricte minimum 6 heures avant intervention (ni boire ni fumer !)
- munissez-vous de tous les documents nécessaires (carte d’identité, carte Vitale, complémentaire, résultats d’analyses, traitement personnel)

 

 


LE DEROULEMENT DE L’INTERVENTION

En règle générale l’opération chirurgicale est réalisée sous anesthésie générale.
Selon les dispositions, l’incision est réalisée dans un endroit le moins visible : autour du mamelon ou dans le sillon cutané en dessous du sein.
Quelquefois, sa localisation nécessite une incision directement au niveau du nodule.
Si des cellules malignes sont mises en évidence dans le ganglion sentinelle, l’intervention est poursuivie par le prélèvement de ganglions supplémentaires (curage ganglionnaire complet qui consiste en l’ablation de ganglions pour analyse).
Un drainage permettant d’évacuer des sécrétions de lymphe ou de sang est souvent laissé en place.

 

 


LES RISQUES DE L’INTERVENTION

L’ablation du nodule est une intervention courante et bien maîtrisée, dont le déroulement est simple dans la majorité des cas.

Comme toute chirurgie, cette intervention peut comporter très  exceptionnellement un risque vital ou de séquelles graves.

En cours d’opération, la voie d’abord peut être modifiée selon les constatations faites au cours de l’intervention : ouverture plus grande que prévue ou deuxième ouverture parfois.
Exceptionnellement, une blessure ou une brûlure de la peau du sein peut se produire.
Si un curage ganglionnaire est nécessaire, ses risques propres sont la possibilité de blessure des vaisseaux et des nerfs du creux de l’aisselle.
Des cas exceptionnels d’hémorragie peuvent mettre en danger de vie la patiente - une transfusion sanguine ou de produits dérivés du sang est dans ce cas nécessaire.
Au cours ou dans  post opératoires peut survenir parfois, au niveau de la cicatrice, un hématome ou une infection (abcès), nécessitant le plus souvent de simples soins locaux.
Exceptionnellement, une hémorragie ou une infection sévère peuvent survenir dans les jours suivant l’opération et nécessiter une ré intervention.

Si un curage ganglionnaire a été nécessaire, une limitation des mouvements de l’épaule peut s’observer dans les suites immédiates. Elle s’atténue spontanément ou avec des soins de kinésithérapie.
Des modifications de la sensibilité siégeant à la face interne du bras s’observent dans environ 20 % des cas.
Un œdème (gonflement) du bras peut s’observer dans les semaines ou les mois qui suivent l’opération ; cette éventualité est beaucoup moins fréquente en cas de prélèvement du ganglion sentinelle et après kinésithérapie avec drainage du membre supérieur opéré.
Selon la situation du ou des nodules, une déformation localisée du sein peut être constatée.
Une ré intervention peut être nécessaire lorsque toutes les lésions malignes ou précancéreuses entourant le nodule ou les micros calcifications opérés n’ont pu être retirées lors de l’intervention initiale.

La prise en charge actuelle de la douleur (anesthésie multimodale) permet d’éviter certains désagréments pouvant survenir dans la période post-opératoire : en particulier des phénomènes douloureux.

Il est impératif d’informer le médecin de vos antécédents (personnels et familiaux) et de l’ensemble des traitements et médicaments que vous prenez. Certains risques peuvent être favorisés par votre état, vos antécédents ou par un traitement pris avant l’opération.

 

 


APRES  INTERVENTION

- vous passerez en salle de réveil avant de retourner dans votre chambre
- un drain est parfois mis en place pour évacuer la lymphe et le sang
- un hématome ou une sensation de dureté de la zone où se trouvait le nodule est très fréquent et peut durer quelques jours ou semaines
- des douches sont possibles quelques jours après l’opération mais il est recommandé d’attendre trois semaines avant de prendre un bain.
- la durée d’hospitalisation sera variable selon le type d’intervention réalisée- en général les interventions simples sont réalisées en régime ambulatoire – la décision est discuté en consultation pré opératoire et dépend du type d’intervention, de l’état de la santé et de la prise en charge post opératoire

- les consignes post opératoires (hygiène, kinésithérapeute, soins à domicile, activité physique et sexuelle, reprise de travail) vous seront précisées avant votre sortie par le médecin et le personnel soignant

- après votre retour à domicile, si des douleurs, des saignements, de la fièvre, des vomissements, arrêt de transit ou toute autre anomalie apparaissent, il est indispensable de consulter ou d’en informer votre chirurgien ou celui de garde quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit.


-Contact heures ouvrables : 0555 18 55 24, 0555 19 55 23, 0555 18 55 22
-Contact nuit : 08 26 300 888
-En cas exceptionnel d’absence de réponse – appelez le 15 




Si ces informations ne peuvent pas répondre à toutes vos interrogations, n’hésitez pas à poser au chirurgien toutes les questions nécessaires lors de la consultation pré opératoire ou en utilisant notre formulaire de contact sur le site www.gynecobrive.fr