.Point d’Information sur les pilules de 3ème génération
Communiqué de l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament.

L’Agence Européenne du Médicament (EMA) a effectué une revue de la littérature sur le risque de thrombose veineuse chez les femmes qui utilisent un contraceptif oral combiné (COC). Cette analyse confirme un risque de thrombose veineuse deux fois plus élevé chez les femmes utilisant un COC de 3ème génération (contenant du désogestrel ou du gestodène) ou un COC contenant de la drospirénone (parfois appelé COC de 4ème génération) que chez les femmes utilisant un COC de 2e génération contenant du lévonorgestrel.

Ce risque reste rare, mais en l’absence d’études comparatives montrant un bénéfice supplémentaire pour les pilules de 3ème génération et pour les pilules contenant de la drospirénone, la prescription par des pilules de 2e génération contenant du lévonorgestrel est recommandée en première intention, lorsqu’une contraception orale estroprogestative a été choisie.


Téléchargez le communiqué complet de ANSM ci-dessous.


.FICHIER(S) A TELECHARGER:
  • ansm contraceptifs.pdf